L’IMPACT DE LA GÉOTHERMIE SUR L’ENVIRONNEMENT COMPARÉ AUX AUTRES SOURCES D’ÉNERGIE

On dit partout que la géothermie est écologique et renouvelable, mais quel est son impact sur l’environnement comparé à celui des autres sources d’énergie utilisées pour les systèmes de chauffage? Nous avons évalué les cinq types de chauffage principaux utilisés au Québec, et voici comment ils se sont classés…

En 5e place : LE MAZOUT
C’est simple, toutes les autres sources d’énergie sont plus écologiques… Sa combustion est extrêmement polluante… CO2, monoxyde et dioxyde d’azote, et j’en passe. Son impact sur l’environnement est donc très négatif. À éviter!

En 4e place : LE GAZ NATUREL
Le gaz naturel a un bilan environnemental moins néfaste que ceux du charbon et du pétrole, il est assurément mieux que le mazout et sa combustion est la plus propre des sources d’énergie fossile. Mais il vient d’Alberta par des pipelines, dont l’installation est controversée et en plus, il peut contenir une certaine proportion de gaz de schiste, qui eux font l’objet d’une forte polémique à cause de leur extraction polluante. Donc son impact sur l’environnement reste assez important.

En 3e place : 100 % ÉLECTRICITÉ
Au Québec, le chauffage électrique est souvent considéré comme plus respectueux de l’environnement comparé aux chaudières à énergie fossile. L’électricité produite par les barrages hydroélectriques est peu émettrice de gaz à effet de serre par rapport aux énergies fossiles. Par contre, elle est controversée à cause des importants impacts des barrages sur le paysage et la biodiversité. C’est pour cela que le chauffage 100 % électrique, comme les plinthes électriques, se retrouve en 3e place.

En 2e place : LE BOIS ET LA BIOMASSE
On a dans cette catégorie les combustibles solides comme le bois franc, les granules et les copeaux, les liquides comme l’essence de bois et le bioéthanol et les gaz comme le biométhane. La biomasse ne crée pas de dioxyde de carbone (CO2) quand elle est consommée comme source d’énergie; elle ne fait que rejeter une partie de ce qu’elle a absorbé. Par contre, elle a besoin de grandes quantités d’énergie, habituellement de sources fossiles, pour être exploitée, ce qui assombrit son bilan de carbone et augmente légèrement son impact sur l’environnement.

En 1re place : LA GÉOTHERMIE
En utilisant l’énergie renouvelable et propre de la terre, la géothermie n’émet aucun dioxyde de carbone, monoxyde de carbone ou gaz à effet de serre, qui sont considérés comme les principaux responsables de la pollution atmosphérique. Son principal impact sur l’environnement vient de la consommation électrique de la thermopompe, mais celle-ci est moindre que les autres systèmes. En effet, elle consomme jusqu’à 4X moins d’énergie que les plinthes électriques. Ceci veut dire qu’elle aide à réduire la demande d’énergie en période de pointe. Comme la géothermie n’est aucunement polluante, on peut dire qu’elle a un impact quasi nul sur l’environnement. Et de plus, la géothermie peut réduire vos coûts de chauffage de 70 %!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *